Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 18:39
« La lune est le ciel des grands esprits. » Pensée inuite, Jean Malaurie.

« La lune est le ciel des grands esprits. » Pensée inuite, Jean Malaurie.

Anja Stiegler "Thumbs"   - « Il fallait être Newton pour s’apercevoir que la lune tombe,  quand tout le monde voit bien qu’elle ne tombe pas. »  Paul Valéry.

Anja Stiegler "Thumbs" - « Il fallait être Newton pour s’apercevoir que la lune tombe, quand tout le monde voit bien qu’elle ne tombe pas. » Paul Valéry.

Anja Stiegler - Galery



Que valent l’anecdotique, les évènements accessoires, l’inessentiel,  dans une classe ?
Pas grand chose. Au mieux - de bons souvenirs. Au pire - une heure de colle.
L’enseignant veille à effacer tout ce qui ne tient pas lieu de sérieux : il n’a que faire d’une mine qui se casse dans un taille crayon.. Tout fait non rattaché à l’exercice lui-même est exclus de l’éducatif, gommé. 


Tout semble marcher ainsi :


Vous voulez avoir le ventre plat ? 
Hé bien, rentrez le ventre !
 
Vous désirez apprendre ?
Hé bien, concentrez-vous sur l’exercice ! 


En adhésion totale, la personne de l’élève doit s’intégrer tout entier au sein du problème donné. Afin de s’engager à penser, ‘l’apprenant’ doit rejeter toute forme de distraction. Même le règlement élaboré avec les élèves à la rentrée des classes a banni le « droit de rêver » de la colonne : « je peux ». 


Pourtant, la réflexion se forge-t-elle uniquement dans la constance du sérieux, du froid apprentissage, de la sobriété dénuée de variation ? La découverte de concepts nouveaux requiert-elle de suivre les sentiers rebattus ?


Rien n’est moins sûr.     Ecoutons Cédric Villani :

Poincaré fait une découverte en se promenant sur une falaise. Nietzsche pense en marchant. Et si la Sérendipité* joue un rôle dans la science, ce n’est pas qu’une question de hasard, ni de « savoir tirer partie de trouvailles fortuites ». Ca va plus loin que ça. 


Créer de la pensée suppose de sauter d’un concept à l’autre en passant par le filtre coloré du « non classique », disons-le de garder un œil flottant sur l’irréel, une oreille sur l’imaginaire, un neurone sur le rêve. Sortir de la rigidité habituelle, suppose d’importer la couleur mystérieuse de la poésie, d’un peuplier admiré par la fenêtre au centre de sa copie. 


Bref, s’élever hors de l’immobilisme,  s’évader du fade, s’extraire d’une représentation ordinaire, c’est en quelque sorte « oser le loufoque ». 


          « pour inventer, il faut penser à côté. » n’hésitait pas à affirmer Souriau, dans sa Théorie de l’invention.


Se laisser envahir par le rêve pour atteindre la profondeur.


Cinquante nuances de vagabondages offrent ainsi des voies vertigineuses d’interprétations, des bifurcations possibles, pléthores de confusions où l’on se perd, pour trouver, se retrouver. 
S’élever - ailleurs - permet d’échapper aux servitudes – d’ici. Parcourir des formes inattendues permet l’inspiration. D’accéder à une vision.


L’escapade intellectuelle, la contemplation et la déconcentration passagère ne sont pas ennemies des savoirs mais des partenaires intellectuels 





                                                 --------------------


De la sérendipité, dans la science, la technique, l’art et le droit – Leçons de l’inattendu – Pek van Andel, Danièle Bourcier – L’Act Mem, Libres sciences, Paris, 2009, isbn : 978-2-35513-018-2


* P 7 : La sérendipité est le don de faire des trouvailles ou la faculté de découvrir, d’inventer ou de créer ce qui n’était pas recherché dans la science, la technique, l’art, la politique et la vie quotidienne, grâce à une observation surprenante. »


… D’autant que dans une société de plus en plus moderne, où la rationalité et la réflexivité tiennent une place croissante, la place et le rôle du hasard méritent un surcroît d’intérêt.
François Ascher – université Paris 8.


P 12 : En pratique une vraie découverte, invention, création est toujours la combinaison d’un élément étonnant et d’une vérification pertinente.
La recherche systématique et la sérendipité ne s’excluent pas, au contraire elles se complètent et même se renforcent. Dans la recherche et en général dans l’action, il faut planifier. Mais un plan n’est jamais sacré : des milliers d’évènements inattendus ou d’effets non anticipés interviennent dans le cours d’une expérience ou d’un projet, dont un bon chercheur doit savoir se servir. 

 

------------------

 

Mais assez de verbiages, place à l'humour vacances : 

Les petits souvenirs... "Les petits moments de joie" ou "fausses joie de l''extrême" - cadeau de Noël du Chêne - versus :

L'enfer du futur. La ludification : au pire, rien d'impossible. ("Double-cliquez" afin d'atteindre la vidéo)

Théodore Chassériau - 1853 - Tepidarium - détail --- Joyeux ennui à tous, puisse-t-il vous inspirer de beaux mots.

Théodore Chassériau - 1853 - Tepidarium - détail --- Joyeux ennui à tous, puisse-t-il vous inspirer de beaux mots.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le chêne parlant - dans humour société
commenter cet article

commentaires

le chêne parlant 14/05/2014 18:18

Chère Christine,

Du thème du poisson, me voilà devenue écrevisse.

Cédric Villani est effectivement, je vous l’accorde, une personne de grande qualité.

Pour vous, voici une petite vidéo touchante :

Un naïf au cœur tendre.

http://lecheneparlant.over-blog.com/article-cedric-villani-le-portrait-original-d-un-dandy-mathematicien-un-ideal-de-culture-d-equilibre-et-100143720.html

Christine 13/05/2014 14:21

Chère Virginie,

Je suis amoureuse de vous ;-))

Merci pour ce très bel article qui redore l'image du cancre. Je n'en étais pas une mais presque. Je ne sais d'ailleurs par quel miracle, j'ai pu rédiger un mémoire, de lignes en lignes, entre quelques (beaucoup en vérité) parties de candy crush saga... (mais shut, faut le dire à personne) (c'est un secret). (mais candy crush saga est une expérience pour tenter de changer de paradigme...)

Ce Cédric Villani que j'ai quelquefois croisé chez vous est ... bluffant. J'aimerais bien être mathématicienne et porter des araignées sur moi, comme lui, c'est beau... (désolée pour le creux de mes réflexions, c'est que je n'ai pas encore digéré).

Et 1ère fois de ma vie, j'ai regardé une vidéo de Cyprien, idole de mon fils... Je vais enfin pouvoir me mettre à son niveau qui est sans doute bien supérieur au mien, car lui aussi est surprenant, d'après ce qu'en disent ses instits... (en gros, il perd tout en classe, joue avec ses crayons, est souvent ailleurs, où? l'on ne sait, et moins il en fait, mieux il se porte, et pourtant réussit certains exercices de maths que personne ne réussit... allez savoir!)

Et je ne vous raconte pas les exploits de ma petite dernière qui fait déjà l'école buissonnière, en moyenne section. Bref !

J'ai de l'espoir alors, pour mes enfants :-))

Alors, vive les cancres ? Évidemment, on ne peut que penser à Prévert que vous connaissez certainement...

Il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le coeur
il dit oui à ce qu’il aime
il dit non au professeur
il est debout
on le questionne
et tous les problèmes sont posés
soudain le fou rire le prend
et il efface tout
les chiffres et les mots
les dates et les noms
les phrases et les pièges
et malgré les menaces du maître
sous les huées des enfants prodiges
avec les craies de toutes les couleurs
sur le tableau noir du malheur
il dessine le visage du bonheur.


Très bonne année

Christine

le chêne 04/01/2014 13:59

http://www.jean-philippe-delobelle.com/reportages/histoires-d-eau/c/_653

Nuageneuf 05/01/2014 11:23

Chère Virginie,

Merci pour ce très beau texte, votre choix me ravit. Il est en outre idéal pour une dictée un après-midi pluvieux —ou pas, d'ailleurs. A le relire et relire, il pourrait s'appliquer aux teintes fabuleuses admirées cette semaine face à la Manche, on était dans le même camaïeu en quelque sorte, entre les périodes d'effroyables tempêtes et les longues éclaircies.
Amitiés.

le chêne 04/01/2014 13:56

Pour vous, cher ami fidèle :

Le givre.

« Ce matin, toutes les feuilles et tous les rameaux étaient recouverts d’une armure étincelante de givre, même les herbes dans les champs à découvert portaient d’innombrables pendants adamantins, qui tintinnabulaient gaiement quand le pied du promeneur les effleurait. C’était littéralement un naufrage de bijoux et une débâcle de gemmes. Comme si une des couches supérieures de la terre avait été retirée pendant la nuit, exposant à la lumière du jour un lit de cristaux immaculés. Le décor changeait à chaque pas ou bien selon que la tête s’inclinait à droite ou à gauche. Il y avait l’opale, le saphir, l’émeraude, le jaspe, le béryl, la topaze et le rubis.
Telle est toujours la beauté – ni ici ni là, ni maintenant ni alors – ni à Rome ni à Athènes – mais partout où se trouve une âme capable d’admiration. » Thoreau – journal - février 1838


http://www.jean-philippe-delobelle.com/reportages/les-fleurs-du-givre/c/_379

http://www.google.fr/imgres?start=284&espv=210&es_sm=93&biw=1366&bih=676&tbm=isch&tbnid=SErdkSJvPr-ICM:&imgrefurl=http://www.jean-philippe-delobelle.com/reportages/histoires-d-eau/c/_653&docid=t1_kT67H2XAlpM&imgurl=http://www.jean-philippe-delobelle.com/var/miniatures/0a13d5e6dff351084a78ed71c1ce2829-aa9e65d5467677cbf0b0ff98190c3d7d.jpg&w=1300&h=867&ei=XATIUsihEY-c0wW-gYHgDQ&zoom=1&iact=hc&vpx=1050&vpy=275&dur=10911&hovh=183&hovw=275&tx=188&ty=115&page=10&tbnh=134&tbnw=216&ndsp=33&ved=1t:429,r:2,s:300,i:10

Nuageneuf 02/01/2014 10:10

Chère Virginie,
Belle et heureuse année! Merci pour toutes vos découvertes et toutes vos études dont je tente du mieux que possible de m'enrichir.
Cordialement vôtre.

le chêne lecteur de petits fascilules 31/12/2013 17:20

Chère Carole,

Dans les temps anciens, il m’arriva – comme toute gauloise qui se respecte - de monter des objets sans lire de notice. Après deux heures d’un labeur insensé – car il vous faut reconstituer mentalement l’organisation des parties ainsi qu’en imaginer l’assemblage logique - une pièce fatidique vous reste dans les mains.
Vous consultez rapidement la fiche d’assemblage et lisez avec horreur : le fond de bibliothèque se doit d’être inséré en début d’opération sous peine de ne pas obtenir une solidité d’ensemble.

On ne vous y reprendra plus.
Vous voici donc, face à votre repas de réveillon à décrypter le message énigmatique du « Masterchef Gourmet»

Houellebecquien ... Jugez plutôt :
Appuyez sur le bouton (a2) pour déverrouiller la tête multifonction (a3) et levez-là jusqu’à la butée puis, positionnez l’adaptateur (e) et verrouillez le dans le sens anti-horaire de manière à avoir la sortie dans le prolongement de l’appareil. Ramenez la tête multifonction (a3) en position horizontale en appuyant de nouveau sur le bouton (a2). Assurez-vous que la trappe de sécurité (a5) est bien verrouillée (sens horaire) sur la sortie rapide (a4). Présentez le magasin tambour (g1) incliné vers la droite, face à la sortie de l’adaptateur, faites correspondre en les engageant à fond et ramenez la cheminée du magasin à la verticale jusqu’au blocage en tournant dans le sens anti-horaire.

Attention, toute erreur de manipulation annule la garantie !

Lire « Le petit fascicule » - toujours - permet de se tenir au courant ; question de sécurité, chère Carole.

http://www.youtube.com/watch?v=zm8pz4al_sY

Bonne année à vous, avec mes amicales pensées.

Virginie

k.role 31/12/2013 10:07

Chère Virginie,
Je vous souhaite une très belle année d'inventions et de découvertes.
très bonne soirée sylvestre à vous et à vos proches.
Carole

Cédric 29/12/2013 10:29

Je pense à côté donc je suis. ;-)

Présentation

  • : Le chêne parlant
  • Le chêne parlant
  • : L'éclectisme au service de la pédagogie & L'art de suivre les chemins buissonniers. Blogue de Virginie Chrétien chrétien. Maître formatrice en lien avec l'ESPE de Lille. Rédactrice chez Slow Classes. Partenariat : philosophie Magazine. Écrivaine : La 6ème extinction - Virginie Oak.
  • Contact

Introduction.

L’éducation, dans son étymologie même, c’est : «Educere, ex-ducere, c’est conduire « hors de » rappelle le philosophe Henri Pena-Ruiz dans Le Philosophoire. Charles Coutel parle quant à lui d'[Educarea] ēdŭcāre ‘prendre soin de l’ignorance de l’élève’. "Le rôle de l’éducation - dit-il - c’est de me disposer à mon humanité en moi grâce à mon instruction." Ecoutons George Sand… « Mes pensées avaient pris ce cours, et je ne m'apercevais pas que cette confiance dans l'éducabilité de l'homme était fortifiée en moi par des influences extérieures. » George Sand, La mare au diable, Folio Classique, 892, P 37. Ce blogue se propose de partager des outils pédagogiques, des moments d'expériences, des savoirs, des lectures, de transmettre des informations relatives à la pédagogie ordinaire et spécialisée, des idées d’activités dans les classes allant du CP au CM2 en passant par la CLIS. Enfin, on y trouvera aussi quelques pensées plus personnelles. « Notre savoir est toujours provisoire, il n'a pas de fin. Ce n'est pas l'âge qui est le facteur déterminant de nos conceptions ; le nombre de « rencontres » que nous avons eues avec tel ou tel savoir l'est davantage, ainsi que la qualité de l'aide que nous avons eues pour les interpréter... » Britt-Mari Barth, le savoir en construction. ________________________________________________________________________________________________ 1 Le Philosophoire, L’éducation, n° 33, P16 2 P 52, Britt-Mari Barth – Le savoir en construction – Retz – Paris – 2004 – Isbn : 978725622347

Contributions et Partenariats.

Contributions gracieuses : Magazine Slow-classes. Numéro 1 Faire Mouche en géométrie et 2. Le moulinet à vent : mettre des mathématiques dans les voiles. ....... SLOW CLASSES : Slow Classes __________________________________________ Partenariat gracieux Philosophie Magazine. Philomag ________________________________________

Blogs voisins

Silapédagogie silapédagogie Aider ses élèves. com, un site de mathématiques créé par Marc Godin, chercheur en mathématiques, ce dernier est pointu et passionnant. Aider ses élèves . com Document Aider ses élèves . com - document

Emissions à écouter

___ Gai savoir Raphaël Enthoven - Paula Raiman et les indispensables Nouveaux chemins de la connaissance. Gai savoir ................................................................. Les nouveaux chemins de la connaissance - Adèle Van Reeth Les nouveaux chemins d'Adèle Van Reeth

Sites plus

Jaques Darriulat Jacques Darriulat _________________________________________ Philolog Philolog _______________________________________ Le lorgnon mélancolique. Le lorgnon mélancolique