Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 11:49

 

188px-I_Wait-_by_Julia_Margaret_Cameron.jpg« Ceux qui rêvent éveillés

ont conscience de mille choses 

qui échappent à ceux

qui ne rêvent qu’endormis » 

Edgar Allan POE

 

Comme les habitués de ce blogue le savent, le Chêne Parlant se mêle exclusivement de pédagogie. Ici, c'est l'aspect de la sieste et de ses bienfaits au regard des recherches pointues de Madame Leconte dont il est question.

Il s'agit bien de contrer cette idée reçue selon laquelle la sieste ne serait d'aucune utilité ou serait l'apanage d'une âme paresseuse.

Toute autre grille de lecture serait erronée.

 

« La nuit porte conseil.»

« Il dort du sommeil du juste. »               P1100059.JPG

« Une bonne nuit rend les idées claires. »

 

Quel regard portons-nous sur ces phrases lancées à l’emporte-pièce ? 

 

Au mieux, leur bêtise nous submerge d’un sourire – par égard pour l’émetteur, aussi vite mordu au coin de la lèvre - au pire nous flanquons leur intelligence au rang de « Sagesse populaire ». Le compliment n’est pas mince. Produit de lieux communs sans fondements, cette friandise a la saveur du vulgaire vendu dans les foires. Confiserie rutilante et bon marché enrobée de caramel – cuites et recuites - voyant  une fois croquée le verni rouge leur date de péremption largement expirée. 

 

On éprouve – certes - une certaine satisfaction à dérouler ces affirmatives parfaitement creuses, parfaitement conditionnées. Il se peut qu’un concours d’expressions voit le jour lors d’une soirée où tous les chemins mènent au rhum, où le vin d’ici est préféré à l’eau delà. Le faste des idées pétries de rumeurs, ankylosées d’habitudes, abandonnées au passé, coule alors en un péroquisme opulent. Débordant ; 

 

Nous nous abandonnons – rire aux yeux – au charme d’une spiritualité primaire. Simpliste. Moyenâgeuse. Dépassée. 

 

« Pierre qui roule n’amasse pas mousse. »

« tant va la cruche… »

 

« Le sommeil est la moitié de la santé »

Et si cette sagesse populaire avait la clarté de l’évidence sensible  et pour fondement une observation bien menée ? Et si ces dictons, proverbes eu autres citations étaient la traduction d’une expérience réelle, le langage d’un vécu vrai, l’héritage d’une sagesse manifeste, l’expression – mieux – la révélation d’une lucidité ordinaire ? 

Manifestation d’une pensée traditionnelle – partagée, folklorique - penchant davantage du côté du récit bienveillant, de la psychologie de base – mais non basique - que de la psychologie de bazar et de la fable ? 

Reflet d’une des facettes de la ‘common decency’ , ce fair-play, cette entraide, « ce sentiment intuitif des choses » cette qualité présente dans  le roman de Georges Orwell – 1984 et reprise avec force conceptuelle par Jean-Claude Michéa. 

 

Professeur émérite de psychologie de l'éducation, Claire Leconte travaille, depuis plus de trente ans, sur l'aménagement des temps de l'enfant. 

 

 claire-lecomte---3.jpg   « Le monde appartient aux gens qui se lèvent tôt ? »  

Il s’agit bel et bien de « profiter de la clarté mentale » matinale  – souligne la chercheuse – relevé par Binet en son temps. Cet instant de concentration optimale.

 

« En début de nuit, le sommeil compte double ? » 

La période située en première partie de la nuit est effectivement le lieu d’un endormissement profond, générateur de récupération, régénérateur des tissus cellulaires (peau notamment), producteur d’hormone de croissance pour les plus jeunes. 

 

« La sieste est excellente après un repas. » Ce temps correspond effectivement à un état physiologique avéré, celui dû au « creux méridien ». 

S’asseoir dans un coin, se reposer

 

 

 

"Il n'existe aucune raison scientifique pour que ces messieurs soient de mauvaise humeur."

 

« Les femmes sont de mauvaise humeur une fois par mois ». 

Parfaitement inepte. Non ?

 

 Le réel est un long sommeil dont la science, un instant nous éveille. 

 

 

      Hiberner - à présent, vous aurez des excuses scientifiques.

 

Pour une pédagogie du sommeil

Repérer les instants propices au sommeil, une compétence malheureusement trop peu développée. 

Claire Leconte milite pour une large diffusion de cette formation essentielle.

De même, la sieste située juste après le repas (moment propice du creux méridien)  permet un bon endirmissement. 

    

---------------------

Ceci est un article léger ayant rapport au sommeil, à la sieste. 

 

 

      ----------------------

 

Une petite sieste pour le bien de votre entreprise...

 

 

Les idées reçues ont la dent dure, ici encore la sieste apparaît comme un "Hymne à la paresse". Ne serait-ce point plutôt le fait de "prendre le temps" de... le temps de voir, d'observer, de réfléchir, d'apprendre ? ... De penser ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le chêne - C1 28/09/2013 17:04


Cher Marquis,


 


Pour vous, un clin d’œil houbiste et sautillant.


 


Après le Dandy des mathématiques, voici le
Marsuvillani.


 


 


(Toutes mes excuses pour la coupure sauvage)


Le Masupilami d'Agnès :





 


Extrait de Visages, Vidéo de KTO.

delorée 27/09/2013 13:50


La sieste est la seule promesse faite à soi-même qui vaille d'être tenue, mon bon chêne. 


 


Justement, c'est l'heure.


 


Hop, au lit. Encore sauvé.

Le chêne parlant 25/09/2013 15:57


 


Une fois encore vous voyez juste cher Nuage, cette citation n’a pas de rapport direct avec l’article. Je m’en vais rectifier de suite cette anomalie.


 


Au moins votre curiosité aura-t-elle été piquée.


 


Sous des nuées de lumière, amicalement, Virginie.

Nuageneuf 25/09/2013 15:30


 


Pour une fois, je comprends tout ! 


- sauf le véritable sens de la citation du D.L.


 


L'automne est une bien belle saison.

Le chêne parlant 25/09/2013 06:53


Le sens profond de cette sagesse populaire m’échappe quelque peu chère K.rôle. 


 


Quoi qu’il en soit, le fait que les Homo-latinos n’aient aucune raison d’être de mauvaise humeur est une donnée scientifique assez réjouissante.


 


Non ?





 


Pieter Kamp - inversion.

Le chêne parlant 25/09/2013 06:24


Phénomène peint, repeint, dessiné et validé par Frankin  effectivement. 


 





 






k.role 24/09/2013 09:25


"La queue de not' chien est bien v'nue sans qu'on la tire" disait ma grand mère. j'aime bien me souvenir de cette phrase idiote  en ces temps d'activités frénétiques.


Bonne journée et bonne sieste.

Axel 24/09/2013 08:22


Il va sans dire que j’approuve cet éloge de la sieste – et pas seulement pour les écoliers ! 

Présentation

  • : Le chêne parlant
  • Le chêne parlant
  • : L'éclectisme au service de la pédagogie & L'art de suivre les chemins buissonniers. Blogue de Virginie Chrétien chrétien. Maître formatrice en lien avec l'ESPE de Lille. Rédactrice chez Slow Classes. Partenariat : philosophie Magazine. Écrivaine : La 6ème extinction - Virginie Oak.
  • Contact

Introduction.

L’éducation, dans son étymologie même, c’est : «Educere, ex-ducere, c’est conduire « hors de » rappelle le philosophe Henri Pena-Ruiz dans Le Philosophoire. Charles Coutel parle quant à lui d'[Educarea] ēdŭcāre ‘prendre soin de l’ignorance de l’élève’. "Le rôle de l’éducation - dit-il - c’est de me disposer à mon humanité en moi grâce à mon instruction." Ecoutons George Sand… « Mes pensées avaient pris ce cours, et je ne m'apercevais pas que cette confiance dans l'éducabilité de l'homme était fortifiée en moi par des influences extérieures. » George Sand, La mare au diable, Folio Classique, 892, P 37. Ce blogue se propose de partager des outils pédagogiques, des moments d'expériences, des savoirs, des lectures, de transmettre des informations relatives à la pédagogie ordinaire et spécialisée, des idées d’activités dans les classes allant du CP au CM2 en passant par la CLIS. Enfin, on y trouvera aussi quelques pensées plus personnelles. « Notre savoir est toujours provisoire, il n'a pas de fin. Ce n'est pas l'âge qui est le facteur déterminant de nos conceptions ; le nombre de « rencontres » que nous avons eues avec tel ou tel savoir l'est davantage, ainsi que la qualité de l'aide que nous avons eues pour les interpréter... » Britt-Mari Barth, le savoir en construction. ________________________________________________________________________________________________ 1 Le Philosophoire, L’éducation, n° 33, P16 2 P 52, Britt-Mari Barth – Le savoir en construction – Retz – Paris – 2004 – Isbn : 978725622347

Contributions et Partenariats.

Contributions gracieuses : Magazine Slow-classes. Numéro 1 Faire Mouche en géométrie et 2. Le moulinet à vent : mettre des mathématiques dans les voiles. ....... SLOW CLASSES : Slow Classes __________________________________________ Partenariat gracieux Philosophie Magazine. Philomag ________________________________________

Blogs voisins

Silapédagogie silapédagogie Aider ses élèves. com, un site de mathématiques créé par Marc Godin, chercheur en mathématiques, ce dernier est pointu et passionnant. Aider ses élèves . com Document Aider ses élèves . com - document

Emissions à écouter

___ Gai savoir Raphaël Enthoven - Paula Raiman et les indispensables Nouveaux chemins de la connaissance. Gai savoir ................................................................. Les nouveaux chemins de la connaissance - Adèle Van Reeth Les nouveaux chemins d'Adèle Van Reeth

Sites plus

Jaques Darriulat Jacques Darriulat _________________________________________ Philolog Philolog _______________________________________ Le lorgnon mélancolique. Le lorgnon mélancolique