Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 19:44

  son-B


son-DLes sons (phonèmes) présentés ici sont souvent confondus par les élèves.

 

Le fait d’associer un phonème simple à une image à forte valeur affective (B de bébé), connue culturellement (ou de loup) ou contenant une part d’humour (D de derrière), augmente d’autant l’attention que les élèves vont porter à cette dernière. En conséquence de quoi, le son (phonème simple ou semi-complexe, voire complexe) sera retenu puis mémorisé plus facilement.

 

Certains phonèmes vont bien sûr de concert :

 

  son-ou

  son-on.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici une autre série de propositions - soit trouvées chez des collègues ou originales -  (vous en trouverez sûrement d'autres ) :  

 

son-unson-in

Celui-ci est à étudier, ensuite... son-ein. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Britt-Mari Barth dans – Le savoir en construction – Retz – Paris – 2004, développe certains attributs propres  à l'acquisition du ou des savoir(s).

 

" Le savoir est affectif, nous explique-t-elle.

 

Parfois le savoir est envahi par l'émotion, on ne le voit plus de façon distincte car la dimension affective le domine et se fond avec lui. On confond alors le savoir avec l'émotion et l'on interprète la réalité de façon purement subjective. C'est ainsi qu'on peut détester les mathématiques et aimer la lecture – ou vice versa... L'émotion, l'affectivité et même nos attitudes et nos valeurs influencent notre façon d'appréhender la réalité – et notre façon de nous appréhender nous-mêmes.

  
Si- pour une raison qui vient souvent de l'extérieur de l'école – on juge un savoir inutile, on ne va pas s'impliquer pour l'acquérir." P 67

 

Inversement, un savoir qui intéresse, sera mémorisé plus facilement. Or, précisément, trop souvent - sous couvert d'objectivité - nous occultons cette part d'affectivité dans nos classes.

 

 

Sur cette vidéo - humoristique - de François Perusse,

nous pouvons mesurer combien nos émotions peuvent facilement nous envahir.

A lire au second degré, bien sûr (Quoi que...).

   


La chercheuse ajoute, page 80 du même livre, combien  : "Abstraire est une activité intellectuelle qui permet de rapprocher, dans un ensemble complexe, des caractères communs à plusieurs phénomènes ou objet de pensée et de s'y référer à travers un langage qui appartient à un ordre symbolique... Ce processus est conditionné par ce que l'on sait déjà et par le contexte culturel et social dans lequel on se trouve. La perception individuelle est ainsi déterminée par nos connaissances et notre expérience de vie auxquelles il faut ajouter nos attitudes, nos valeurs et nos émotions."


P 60 : Le savoir est associé à un contexte.
p 61 "Des recherches récentes ont montré que « l'habillage » d'un problème de mathématiques peut influencer la réussite des élèves. Un problème inséré dans une situation-problème « classique » a été résolu avec davantage de succès que le même problème, présenté sous la forme d'un récit. (La récurrence avec laquelle un élève va être confronté à un problème joue également.) "

 "Notre savoir est toujours provisoire, il n'a pas de fin. Ce n'est pas l'âge qui est le facteur déterminant de nos conceptions ; (savoir/ imprégnation)  le nombre de « rencontres » que nous avons eues avec tel ou tel savoir l'est davantage, ainsi que la qualité de l'aide que nous avons eues pour les interpréter... 

 le savoir n'est pas linéaire. Il ne se construit pas comme un bâtiment où il faut nécessairement commencer par la base et terminer par le toit. Il s'élabore selon un  ordre personnel et selon l'expérience de chacun. "P 52.

 

"Le savoir n'existe pas sans le réel, l'intérêt est d'en saisir à la fois l'aspect abstrait et l'aspect concret par un processus de comparaison des deux. " P 50 :

 

Autres images disponibles.

 

son-oi

 Pour aller plus loin :

 

balthazar-decouvre-les-phonemes 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le chêne parlant - dans lecture - écriture
commenter cet article

commentaires

the speaking oak 08/07/2014 08:03

Dear Kooba bag,

You seem ready to trip.

Kooba bag 07/07/2014 11:58

I should say I really liked the way you have helped me t remind and memorize the phonemes. Most of us might have come across the terminology and do not know what it do with the language. We know that grammar takes the back seat whereas usage takes the driving seat. If you learn phonemes, you get to know all the pronunciations.

Présentation

  • : Le chêne parlant
  • Le chêne parlant
  • : L'éclectisme au service de la pédagogie & L'art de suivre les chemins buissonniers. Blogue de Virginie Chrétien chrétien. Maître formatrice en lien avec l'ESPE de Lille. Rédactrice chez Slow Classes. Partenariat : philosophie Magazine. Écrivaine : La 6ème extinction - Virginie Oak.
  • Contact

Introduction.

L’éducation, dans son étymologie même, c’est : «Educere, ex-ducere, c’est conduire « hors de » rappelle le philosophe Henri Pena-Ruiz dans Le Philosophoire. Charles Coutel parle quant à lui d'[Educarea] ēdŭcāre ‘prendre soin de l’ignorance de l’élève’. "Le rôle de l’éducation - dit-il - c’est de me disposer à mon humanité en moi grâce à mon instruction." Ecoutons George Sand… « Mes pensées avaient pris ce cours, et je ne m'apercevais pas que cette confiance dans l'éducabilité de l'homme était fortifiée en moi par des influences extérieures. » George Sand, La mare au diable, Folio Classique, 892, P 37. Ce blogue se propose de partager des outils pédagogiques, des moments d'expériences, des savoirs, des lectures, de transmettre des informations relatives à la pédagogie ordinaire et spécialisée, des idées d’activités dans les classes allant du CP au CM2 en passant par la CLIS. Enfin, on y trouvera aussi quelques pensées plus personnelles. « Notre savoir est toujours provisoire, il n'a pas de fin. Ce n'est pas l'âge qui est le facteur déterminant de nos conceptions ; le nombre de « rencontres » que nous avons eues avec tel ou tel savoir l'est davantage, ainsi que la qualité de l'aide que nous avons eues pour les interpréter... » Britt-Mari Barth, le savoir en construction. ________________________________________________________________________________________________ 1 Le Philosophoire, L’éducation, n° 33, P16 2 P 52, Britt-Mari Barth – Le savoir en construction – Retz – Paris – 2004 – Isbn : 978725622347

Contributions et Partenariats.

Contributions gracieuses : Magazine Slow-classes. Numéro 1 Faire Mouche en géométrie et 2. Le moulinet à vent : mettre des mathématiques dans les voiles. ....... SLOW CLASSES : Slow Classes __________________________________________ Partenariat gracieux Philosophie Magazine. Philomag ________________________________________

Blogs voisins

Silapédagogie silapédagogie Aider ses élèves. com, un site de mathématiques créé par Marc Godin, chercheur en mathématiques, ce dernier est pointu et passionnant. Aider ses élèves . com Document Aider ses élèves . com - document

Emissions à écouter

___ Gai savoir Raphaël Enthoven - Paula Raiman et les indispensables Nouveaux chemins de la connaissance. Gai savoir ................................................................. Les nouveaux chemins de la connaissance - Adèle Van Reeth Les nouveaux chemins d'Adèle Van Reeth

Sites plus

Jaques Darriulat Jacques Darriulat _________________________________________ Philolog Philolog _______________________________________ Le lorgnon mélancolique. Le lorgnon mélancolique