Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 08:19

Logo_illettrismeLD_WEBSITE.jpgLisez rapidement ceci :

Cet aiseau  vert a vn joli bcc.

« A votre insu – explique Stanislas Dehaene - votre cerveau vient de résoudre sans effort toute une série de difficultés… le mot oiseau, les lettres « o » et « a » ont exactement la même forme… la voyelle « u » qui débute le mot « un » est en fait une consonne « v » … les deux lettres du mot « bec » sont les mêmes. L’ambiguïté est résolue par le contexte… l’interprétation « bec » convient à la fois du point de vue de la prononciation et du sens. » p 79. 

 

Dans l’article précédent, nous avons repéré et explicité un certain nombre d’opérations effectuées par notre cerveau lors de la lecture. Le traitement s’effectue :

1) très rapidement, 

2) en parallèle, 

3) par bigrammes.

 

L'aire mobilisée est toujours la même, chez tous les lecteurs.

Quel-circuit-cerebral-mobilise-t-on-pour-lire.JPG  Comment-ce-circuit-se-developpe-t-il--2.jpg  

Mais après tout, repérer des mots en leur entier, apprendre des listes de mots, où serait le mal ? Pratiquer ainsi, ne serait-ce pas là compléter un dispositif syllabique existant, étendre le champ des voies d’apprentissages possibles ? Jouer sur tous les tableaux ? En quoi, après tout, serait-ce négatif ?

 

Pour y voir plus clair, voici le compte-rendu des expériences pratiquées par Bruce McCandliss, professeur à  l'Institut Sackler de New York. 

L’expérience est simple, Bruce McCandliss afin d’éviter tout effet parasite dû à une connaissance antérieure a créé un nouvel alphabet. Pour saisir le fonctionnement de ce dernier, il faut bien sûr  connaître son mode de fonctionnement. La lecture commence du bas pour finir en haut. L’alphabet s’écrit « … à  l'aide de lettres dont les traits et les courbes se touchent de sorte que leurs courbes forment un contour global continu. Voici quatre mots écrits dans cet alphabet : » (Page 298).

 mots-en-globale.JPG

 

Ici, les mots ont trois lettres. 

 lettre-T.JPG

 

      La lettre T est présente dans tous les mots. Mais elle n’a pas été donnée. 

Le chercheur américain commença donc à faire mémoriser ces mots à différents groupes d’étudiants. Pour les uns, il s’agissait de les mémoriser globalement.

Quant aux autres, il leur révéla de quelle manière ces mots se lisaient, c’est-à-dire – rappelons-le - de bas en haut.  

 

1 jour après : ceux qui lisaient en global connaissaient mieux les mots que ceux qui tentaient de décomposer les lettres. 

La méthode globale serait-elle plus facile ?

 

N’allons pas trop vite. Poursuivons…

 

Le chercheur continua – jour après jour - à distribuer des listes de mots. 

Chaque mot nouveau présentant une nouvelle difficulté de mémorisation, les étudiants lisant de manière globale devaient - à chaque fois - tout reprendre à zéro. Ceux – au contraire - ayant développé des stratégies de décomposition (analytique) commençaient à gagner du terrain. « L’identification des lettres et des graphèmes demande initialement plus d'efforts – nous dit Stanislas Dehaene -  mais les bénéfices en sont vite évidents. » (1)

 

A la fin de l’expérience, vous vous en doutez, le différentiel de rapidité de lecture fut conséquent. Mais le plus important ne se situe pas là. Car après tout, me direz-vous en toute logique, cela confirme nos dires : apprenons des mots globalement en début d’apprentissage de la lecture et  complétons par des stratégies syllabiques. Ainsi les élèves sauront plus rapidement repérer des mots – donc lire de petits textes – qu’ils pourront par la suite décrypter.

Nous gagnerons ainsi du temps.

 

Ainsi naquit la méthode mixte. 

Soit l’apprentissage d’une liste (de 4 à 10) mots à mémoriser journellement, tout en pratiquant des décompositions de mots en lettres et syllabes. 

Cette méthode semble tout avoir pour elle.

En effet, elle allie sens et décodage mécanique. 

Au reste, sa pratique est assez courante, voire même s’est largement généralisée. Encore une fois, rappelons-le, tout ceci est fort cohérent – en effet – vu de l’extérieur. 

 

Mais à y regarder de l’intérieur – par le biais de l’IRM – que voit-on ?

 

L’imagerie cérébrale met en évidence deux points qui remettent non seulement ce type de procédure en cause mais l’invalide.

Ces deux points sont d’une extrême importance :

 

1) C’est l’hémisphère droit qui s’active lors de la lecture globale.

2) C’est l’hémisphère gauche (l’aire occipito-temporale ventrale gauche, pour être précis) qui s’active lors de la lecture syllabique.

 

Et alors ? 

 


Quel circuit cérébral mobilise-t-on pour lire?

 

Le problème se situe bien au niveau de la compatibilité des deux régions cérébrales. 

Pour le dire autrement, l’une ne va pas avec l’autre. 

Les-excursinnistes--1894---Henri-Edmond-Cross--Delacroix.JPG

Nuageneuf.

L’hémisphère droit est spécialisé dans la reconnaissance des visages. L’hémisphère gauche étant spécialisé quant à lui dans le langage parlé et la reconnaissance typologique des formes dans l’espace (souvenez-vous des myriades de petits fragments que notre cerveau s’efforce de recomposer, trait par trait, lettre après lettre).   

les-neurones-de-la-lecture-1.JPG Qu-apprend-elle-exactement--2.jpg


Or « les problèmes que posent la reconnaissance des mots ne sont pas les mêmes que ceux que posent la reconnaissance des visages et la mise en connexion n’est évidemment pas la même. » 1’09 de la conférence. « Chaque domaine de reconnaissance visuelle va avoir son propre territoire cortical. » 

 

En gros, renforcer ou travailler l’hémisphère droit ne revient pas à renforcer ou consolider la construction de l’hémisphère gauche mais au contraire va venir affaiblir ce dernier, contrecarrer son élaboration, brouiller le message.

 

Un peu comme si afin d'améliorer votre endurance, vous suiviez à la fois un programme de course de fond, et un autre en sauts d’obstacles. Les fibres musculaires ne sont guère sollicitées de la même manière.

Invariablement, la puissance faisant travailler le muscle en volume, va venir contrecarrer le travail en longueur. 

 

Pour en revenir au sujet qui nous intéresse…

 

« Autrement dit – affirme Stanislas Dehaene -  l'apprentissage par la méthode globale mobilis[e] un circuit inapproprié, diamétralement opposé  à celui de la lecture experte. » (2).

 

Stanislas Dehaene n’hésite d’ailleurs pas à intituler l’un de ses paragraphes : de « L'inefficacité  de la méthode globale »

 

                                        Message on ne peut plus clair.

 

----------------------------------

(1) et (2) Les neurones de la lecture, Stanislas Dehaene.

 

----------------------------------

Une forêt de neurones.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le chêne parlant - dans lecture - écriture
commenter cet article

commentaires

Virginie 21/05/2012 06:10


Cher Nuage,


 


La limpidité du discours de Stanislas Dehaene aide beaucoup. Son livre « les neurones de la lecture » est certes pointu mais clair, j’invite tous les néophytes en science et en neurosciences à le
lire. 


Quant au reste, le plaisir est partagé. Votre article illustre d’ailleurs merveilleusement le propos de l’article. Ma sensibilité se tournant vers d’autres types de peintures, le point de
convergence m’avait échappé. Je vous remercie donc de l’avoir évoqué. Le discours d’Henri Edmond Cross est à ce titre fort éloquent.


 


Bien à vous, Virginie.

Nuageneuf 20/05/2012 10:45


Chère Virginie,


 


Quel travail ! Les deux exposés que nous faites partager représentent un travail considérable à n'en pas douter et c'est un réel plaisir que de succomber au plaisir
de découvrir et d'apprendre mille détails circonstanciés sans la moindre lassitude, quelque difficile voire même rebutant que soit le sujet. 


 


Vous avez non seulement un fabuleux pouvoir pédagogique mais aussi et surtout on ressent à vous lire la joie qui est la vôtre de nous associer en nous faisant
partager votre étude.


 


Toutes mes félicitations et mes amitiés.

Présentation

  • : Le chêne parlant
  • Le chêne parlant
  • : L'éclectisme au service de la pédagogie & L'art de suivre les chemins buissonniers. Blogue de Virginie Chrétien chrétien. Maître formatrice en lien avec l'ESPE de Lille. Rédactrice chez Slow Classes. Partenariat : philosophie Magazine. Écrivaine : La 6ème extinction - Virginie Oak.
  • Contact

Introduction.

L’éducation, dans son étymologie même, c’est : «Educere, ex-ducere, c’est conduire « hors de » rappelle le philosophe Henri Pena-Ruiz dans Le Philosophoire. Charles Coutel parle quant à lui d'[Educarea] ēdŭcāre ‘prendre soin de l’ignorance de l’élève’. "Le rôle de l’éducation - dit-il - c’est de me disposer à mon humanité en moi grâce à mon instruction." Ecoutons George Sand… « Mes pensées avaient pris ce cours, et je ne m'apercevais pas que cette confiance dans l'éducabilité de l'homme était fortifiée en moi par des influences extérieures. » George Sand, La mare au diable, Folio Classique, 892, P 37. Ce blogue se propose de partager des outils pédagogiques, des moments d'expériences, des savoirs, des lectures, de transmettre des informations relatives à la pédagogie ordinaire et spécialisée, des idées d’activités dans les classes allant du CP au CM2 en passant par la CLIS. Enfin, on y trouvera aussi quelques pensées plus personnelles. « Notre savoir est toujours provisoire, il n'a pas de fin. Ce n'est pas l'âge qui est le facteur déterminant de nos conceptions ; le nombre de « rencontres » que nous avons eues avec tel ou tel savoir l'est davantage, ainsi que la qualité de l'aide que nous avons eues pour les interpréter... » Britt-Mari Barth, le savoir en construction. ________________________________________________________________________________________________ 1 Le Philosophoire, L’éducation, n° 33, P16 2 P 52, Britt-Mari Barth – Le savoir en construction – Retz – Paris – 2004 – Isbn : 978725622347

Contributions et Partenariats.

Contributions gracieuses : Magazine Slow-classes. Numéro 1 Faire Mouche en géométrie et 2. Le moulinet à vent : mettre des mathématiques dans les voiles. ....... SLOW CLASSES : Slow Classes __________________________________________ Partenariat gracieux Philosophie Magazine. Philomag ________________________________________

Blogs voisins

Silapédagogie silapédagogie Aider ses élèves. com, un site de mathématiques créé par Marc Godin, chercheur en mathématiques, ce dernier est pointu et passionnant. Aider ses élèves . com Document Aider ses élèves . com - document

Emissions à écouter

___ Gai savoir Raphaël Enthoven - Paula Raiman et les indispensables Nouveaux chemins de la connaissance. Gai savoir ................................................................. Les nouveaux chemins de la connaissance - Adèle Van Reeth Les nouveaux chemins d'Adèle Van Reeth

Sites plus

Jaques Darriulat Jacques Darriulat _________________________________________ Philolog Philolog _______________________________________ Le lorgnon mélancolique. Le lorgnon mélancolique