Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 17:18

Tu es l’autre  n’est pas un sentiment joyeux 

Reflet-2.jpg– lumineux – agréable – simple - son effet est sans récompense. 

« tu es l’autre qui est en soi » est la souffrance la moins humainement transmissible.

Mes pensées n’engagent que vous. 

 

 

Qu’est-ce donc que cet autre – mâle ou femelle – qui se trouve – là - devant moi ? Devant nous ?

Sa physionomie me semble familière, connue. Certes  entends-je sa singularité, mais sa différence est sœur. Sa distinction est l’incarnation d’une pensée voisine, cousine, résolument claire.

 

Nous le comprenons.

Son regard semble clair.

Son attitude limpide. 

 

Telle une mère déchiffrant l’éventail des cris de son nourrisson, nous lisons les pensées d’autrui, interprétons leurs émotions, déchiffrons leurs attitudes – sans difficultés… Parlerions-nous le soi-autre ? Serions-nous des polyglottes des pensées ?

 

Notre intuition nous pousse à aller au devant des sentiments d’autrui.

Nous tous ?… Vous ?  

 

Qui sait ?

 

Aussi, le plein jour d’une froide matinée d’octobre, au détour d’un platane, vous paraît-il évident que cet homme voûté à la tête vagabonde, doté d’un pas hésitant, réclame votre aide.

Ni une, ni deux, vous vous appropriez sa détresse, aussi, rapidement, enfourchez-vous son bras et, aussi sec, passez -vous sans encombre la passerelle de lignes zébrées. 

 

Heureux !

Ou presque…

 

Car, à peine atteint l’autre rive, l’aveugle vous insulte copieusement. 

Vous vous confondez en excuses. L’autre – crispé, froissé, contracté – se ferme à toute tentative de rapprochement. Et, comme si vous aviez commis la pire atrocité, poursuit ses diatribes avec une verve redoublée, la canne vénéneuse élevée dans votre direction.

 

Alors, ses pensées claires et distinctes deviennent un abîme d’incompréhension - son âme accessible vous échappe. 

 Jekyll-and-Hyde.jpg

Bouleversé, vous reculez, hébété. Confus, vous vous retrouvez face au monde. La foule autour de vous, vous scrute de ses yeux noirs. Des hochements de tête négatifs par là, des envolées réprobatrices par ci – il y a là un beau réglage d’afflux de sang - une belle composition d’antipathies communes.

Vos pas raisonnent sur l’asphalte  insensible.

 

Qu’importe, vous dites-vous – naturellement – vous incorporez les leçons de cette mésaventure. Le sens de la chose est claire : cet homme est une victime, un blessé, son désir d’autonomie explique ce mécontentement alerte. Encore, ajoutez-vous, des aides à répétitions auront-elles produit l’effet du bien-portant penché sur le malade – autrement dit,  en toute bonne foi, comment cet homme aurait-il pu prendre autrement qu’avec horreur cet exécrable sentiment d’être vu comme un mourrant ? Auriez-vous vous-même enduré pareille torture sans en avoir ressenti brûlure aussi profonde ?

Bien sûr, ajoutez-vous, encore étourdi de la mésaventure …  L’intensité de ses répliques tiennent à distance l’homme de charité – reflet d’une humanité de la pire espèce… etc. etc.

 

– vous voici en pleine réflexion. 

reflet.jpg

 

      ----------------------- 

 

 

Géraldine – le cauchemar des mâles femmées.

 

Qui n’a jamais rêvé transformer telle la grenouille en prince charmant, le roi en sujet, le chef d’entreprise en ouvrier, le milliardaire vaniteux en smicard ou….  le misogyne en femme ?


 

--------------

      Céline EXCOFFON

Peintre et conférencière en histoire de l'art, amoureuse du beau et curieuse de la création sous toutes ses formes. Je partage ici des images, des œuvres d'art collectées et réunies par thème, parce que la diversité du regard est inépuisable, et que le talent est si enrichissant...

     "Miroir, mon beau miroir."

L'arbre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le chêne parlant - dans humour
commenter cet article

commentaires

Le pin sylvestre 04/01/2013 18:49


Rien ne s’échappe, tout se transforme, cher Alfonso.


 





Et la lumière… fût. 

Alfonso 03/01/2013 19:44


- Pensait-il aux autres ?
- Les autres l'avaient toujours intéressé, les arbres surtout.


— (Marquis de l'Orée, La croûte, La Plantación, 2013)




 
 

Le chêne 02/01/2013 08:19


Un végétal HQE – Haute Qualité Environnementale – constitué d’une fibre empathique inquiétante, doublé d’un vert mousseux.


 


En d’autres termes : une anomalie de la nature. 


 


Ce qui ne l’empêche pas de souhaiter une bonne année.

Cédric 01/01/2013 12:18


 


Ces nuages sont-ils des pins parasols ?


 


Je vous souhaite le meilleur ainsi qu'à vos proches.

Un bouchon de liège. 31/12/2012 18:53


Meilleurs vœux cher Nuage et à tous !





 


Que le breuvage du ciel fasse toucher l’herbe !

Nuageneuf 31/12/2012 17:03


 


Quand Le chêne se déchaîne - ôte ses chaînes - c'est nous qu'elle enchaîne. Que ce billet est troublant... au point qu'on y meure deux fois. L'âme hors.


...


Mais tentons de retrouver nos esprits. On va bientôt symboliquement changer de millésime et même s'en réjouir. Aussi vous adressé-je, bien chère Virginie, mes vœux les plus sincères pour une très
heureuse nouvelle année... de plus. Soyez préservée, vous et tous vos proches. Très sincèrement.

Axel 29/12/2012 17:47


" Géraldine – le cauchemar des mâles femmées. "


 


Attention,ceci n'est pas une coquille !


(l'auteure me l'a confirmé, il n'y a pas plus de 1 mn).

Présentation

  • : Le chêne parlant
  • Le chêne parlant
  • : L'éclectisme au service de la pédagogie & L'art de suivre les chemins buissonniers. Blogue de Virginie Chrétien chrétien. Maître formatrice en lien avec l'ESPE de Lille. Rédactrice chez Slow Classes. Partenariat : philosophie Magazine. Écrivaine : La 6ème extinction - Virginie Oak.
  • Contact

Introduction.

L’éducation, dans son étymologie même, c’est : «Educere, ex-ducere, c’est conduire « hors de » rappelle le philosophe Henri Pena-Ruiz dans Le Philosophoire. Charles Coutel parle quant à lui d'[Educarea] ēdŭcāre ‘prendre soin de l’ignorance de l’élève’. "Le rôle de l’éducation - dit-il - c’est de me disposer à mon humanité en moi grâce à mon instruction." Ecoutons George Sand… « Mes pensées avaient pris ce cours, et je ne m'apercevais pas que cette confiance dans l'éducabilité de l'homme était fortifiée en moi par des influences extérieures. » George Sand, La mare au diable, Folio Classique, 892, P 37. Ce blogue se propose de partager des outils pédagogiques, des moments d'expériences, des savoirs, des lectures, de transmettre des informations relatives à la pédagogie ordinaire et spécialisée, des idées d’activités dans les classes allant du CP au CM2 en passant par la CLIS. Enfin, on y trouvera aussi quelques pensées plus personnelles. « Notre savoir est toujours provisoire, il n'a pas de fin. Ce n'est pas l'âge qui est le facteur déterminant de nos conceptions ; le nombre de « rencontres » que nous avons eues avec tel ou tel savoir l'est davantage, ainsi que la qualité de l'aide que nous avons eues pour les interpréter... » Britt-Mari Barth, le savoir en construction. ________________________________________________________________________________________________ 1 Le Philosophoire, L’éducation, n° 33, P16 2 P 52, Britt-Mari Barth – Le savoir en construction – Retz – Paris – 2004 – Isbn : 978725622347

Contributions et Partenariats.

Contributions gracieuses : Magazine Slow-classes. Numéro 1 Faire Mouche en géométrie et 2. Le moulinet à vent : mettre des mathématiques dans les voiles. ....... SLOW CLASSES : Slow Classes __________________________________________ Partenariat gracieux Philosophie Magazine. Philomag ________________________________________

Blogs voisins

Silapédagogie silapédagogie Aider ses élèves. com, un site de mathématiques créé par Marc Godin, chercheur en mathématiques, ce dernier est pointu et passionnant. Aider ses élèves . com Document Aider ses élèves . com - document

Emissions à écouter

___ Gai savoir Raphaël Enthoven - Paula Raiman et les indispensables Nouveaux chemins de la connaissance. Gai savoir ................................................................. Les nouveaux chemins de la connaissance - Adèle Van Reeth Les nouveaux chemins d'Adèle Van Reeth

Sites plus

Jaques Darriulat Jacques Darriulat _________________________________________ Philolog Philolog _______________________________________ Le lorgnon mélancolique. Le lorgnon mélancolique