Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 12:03
Mathieu Potte-Bonneville- Photo Virginie le Chêne parlant

Mathieu Potte-Bonneville- Photo Virginie le Chêne parlant

Face aux urgences vitales, aux nécessités quotidiennes, aux difficultés de tous les jours, la culture fait pâle figure. Au mieux paraît-elle inintéressante, au pire superflue et dispendieuse.  Comment, en effet, défendre l’inutile face à l’écrasante logique des arguments économiques ? Comment raisonner  sur la nécessaire préservation du patrimoine lorsqu’on n’a aucune idée de ce que l’on va manger le soir même ?
  Pourtant, étrangement, nous rappelle avec brio le philosophe Mathieux Potte-Bonneville lors d’une série d’émissions enregistrées par France Culture, le samedi  4 juin 2016, au centre Georges Pompidou, étrangement, donc, les régimes non démocratiques, loin de la délaisser au profit des besoins de première nécessité, s’y intéressent de près. Contre toute attente, ces derniers lui accordent même une belle énergie quand bien même fut-elle...  celle de la destruction, de la suppression et de l’anéantissement
Comment, dès lors, comprendre cet acharnement ? Comment entendre le fracas des burins pressés, le boucan des pioches et des marteaux féroces ? Ne serait-ce point là le bruit d’une composition assourdissante ?  Ne serait-ce point le fruit d’une volonté, celle de vouloir réduire la culture au silence ?


               
Faire disparaître coûte que coûte ce que l’on décrète inintéressant, n’est-il pas le signe justement de sa valeur ? 

Repost 0
Published by Le chêne parlant - dans philosophie vidéos
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 17:18
Etienne Klein - Ce que la physique dirait du temps - 21-10-15 - Photo  - le chêne parlant

Etienne Klein - Ce que la physique dirait du temps - 21-10-15 - Photo - le chêne parlant

Ce partage est gracieux, aussi Le Chêne Parlant a-t-il migré sur une plateforme soucieuse d'un partage de culture désintéressé et dénué de publicité. Vous trouverez ce dernier en cliquant sur les lignes.

 

En partenariat avec Slow Classes.

"Toucher le réel." entretien avec Etienne Klein et Virginie, le chêne parlant.



"Toucher le réel." entretien avec Etienne Klein et Virginie, le chêne parlant.
De l’Art dans la science ou de la science dans l’art ?
Si les relations entre Art et science sont distinctes, des passerelles - et pas des moindres - existent bel et bien entre entre les deux disciplines.
Merci à Etienne Klein de ces réponses claires et éclairantes.

 

Pour accéderbà l'article et à la vidéo, cliquer sur la ligne.

et ici : http://lecheneparlant.blogspot.fr/2016/01/quel-est-le-vrai-reel-rencontre-avec.html

 Etienne Klein - Ce que la physique dirait du temps - 21-10-15 - Photo  - le chêne parlant

Etienne Klein - Ce que la physique dirait du temps - 21-10-15 - Photo - le chêne parlant

"La solidité de la science" entretien avec Etienne Klein, par Virginie Le Chêne parlant, vidéo 2/4.
Vidéo 2 sur 4 : La solidité de la science, entre science et recherche.
Etienne Klein : Lorsqu’on fait un calcul en physique quantique, ou en physique des particules, on se place dans un espace mathématique abstrait. On n’est pas dans un espace physique à 3 dimensions. Dans ces espaces abstraits, on fait des calculs permettant de dire quel sera le résultat d’une mesure si on fait telle expérience. On fait ce calcul, on a un résultat. Ensuite on fait l’expérience dans le réel physique. Et on trouve un résultat identique…  D’où vient cet accord ? … Les équations des physiciens, pour des raisons qu’on ne sait pas forcément expliquer, permettent de toucher le réel. Sinon il faudrait invoquer un miracle pour chaque succès, un miracle à chaque fois qu’un résultat coïncide avec le calcul, à chaque fois qu’une prédiction est confirmée par des mesures expérimentales. Or, il y a tellement de miracles, impossibles à assumer tous, qu’on est bien obligé de constater l’efficacité des équations. Elles touchent le réel. C’est ce qui permet d’échapper au relativisme. En cela, la science n’est pas une connaissance comme les autres.  Elle démontre sa capacité à toucher le réel à chaque fois que cela se produit. Et ça se produit toujours puisque la physique quantique n’a jamais été démentie par un fait expérimental,   ni la relativité générale d’Einstein. Pour l’instant, ce sont des théories qui n’ont jamais été contredites par les faits… Chaque accord observé produit une  sorte d’émotion. Quand on a eu la preuve que le boson de Higgs existait, les scientifiques qui étaient aux manettes de l’expérience ont éprouvé une émotion absolument incroyable. Donc l’émotion n’est pas l’apanage des artistes. L’objectivité n’est pas l’apanage des scientifiques. Mais ce constat ne suffit pas à dire que la science et l’Art, c’est la même chose.

 

Pour accéder à la vidéo et à l'article cliquer sur la ligne.

24 Octobre 2015 - L'instant zéro -1-photo - Virginie le Chêne parlant-6

24 Octobre 2015 - L'instant zéro -1-photo - Virginie le Chêne parlant-6

"Art et science, des sèves différentes ?" rencontre avec Etienne Klein par le Chêne parlant. 3/4
Vidéo 3 : Art et science, des sèves différentes ?
Merci à Etienne Klein d’avoir accepté de répondre aux questions du Chêne.


Etienne Klein : C’est  à mettre cela à l’honneur de l’esprit humain que d’être capable de penser contre son cerveau. Penser contre soi-même.
Virginie : C’est expliquer le monde par l’impossible.
Etienne Klein : Exactement. La phrase de Koyré que je cite très souvent : « Faire de la physique, c’est faire le pari d’expliquer le réel par l’impossible. » Les lois physiques peuvent complètement surprendre notre intuition.
Virginie : C’est peut-être ce qui sépare la science de l’Art. Il y a moins cette capacité d’impossibilité dans l’Art.
Etienne Klein : Il n’y a pas en art le critère de l’expérience, le critère du test. Le critère, c’est celui du marché. Si on veut vendre, il s’agit de répondre aux critères du marché. Les plus grands génies de la peinture ont souvent eu des mémoires posthumes. Les critères du moment où ils peignaient n’étaient pas ceux qui pouvaient les reconnaitre, repérer leur génie.

 

Pour accéder à l'article et à la vidéo cliquer sur la ligne. 

24 Octobre 2015 - L'instant zéro -1-photo - Virginie le Chêne parlant - 3

24 Octobre 2015 - L'instant zéro -1-photo - Virginie le Chêne parlant - 3

Quel est le vrai réel ? rencontre avec Etienne Klein par Le Chêne parlant - 4/4
Vidéo 4/4  : Quel est le vrai réel ?


Etienne Klein : Gilbert Garcin a fait des photomontages avec son épouse. Il semble mettre en scène différentes pistes théoriques explorées par les physiciens qui veulent unifier la physique quantique et la relativité générale. Avec des espaces-temps… Il est fasciné par le réel. Le vrai réel masqué  par nos vies, par les artifices qu’on y met, par les chatoiements de l’expérience qui peuvent nous tromper sur la noirceur du monde. Il y a un peu d’absurde. Il est fascinant de voir à quel point un artiste peut avoir des pressentiments qui rejoignent ce que les formalismes les plus abstraits tentent de mettre en scène.

 

Pour accéder à l'article et à la vidéo, cliquer sur la ligne.

Repost 0
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 13:26
2 -André Conte-Sponville - La joie de vivre - Virginie Le chêne parlant - 2-12-15

2 -André Conte-Sponville - La joie de vivre - Virginie Le chêne parlant - 2-12-15

Épicure développe une philosophie en tant qu’ataraxie, c’est-à-dire « absence de trouble ». Une existence solide. Détachée. Tout à la fois sereine et distante. Mais cela est-il possible ?

Face aux événements dramatiques, à l’heure des attentats actuels, peut-on se dire, s’affirmer, s’afficher en tant que sujet séparé de ces derniers ? Élément parfaitement extérieur à ces événements ? Hors champ ? Hors trouble ?

La vie est fragile et aisée à troubler, dit Montaigne.

André Compte-Sponville milite pour cette sagesse de second rang - au sens de Montaigne - pour ceux qui ne se revendiquent pas comme sage ; et, au reste, n’envisagent même pas de le devenir.

Tentatives de définitions…

La joie – telle la couleur pour un aveugle - est une émotion, un affect tellement fondamental qu’il est à peu près impossible à définir.

Pour Descartes, la joie est une agréable émotion de l’âme. La joie, dans ces conditions, serait donc un plaisir de l’âme… Mais encore ?

Peut-on tenter de l’approcher par le bonheur ? … Au reste, ce dernier étant confondu avec la joie, qu’est-il ? Peut-on l’être ? A-t-on jamais vraiment été heureux ?

Pour accéder à l'article, cliquer ICI

En route vers la joie de vivre !

En route vers la joie de vivre !

Repost 0
Published by Le chêne parlant - dans philosophie vidéos
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 08:56
Les cierges d'Oussios Loukas - Gif Virginie Le Chêne parlant

Les cierges d'Oussios Loukas - Gif Virginie Le Chêne parlant

Qu’est-ce qui produit l’émerveillement ? « Rend passionnant ce que l’on ne regardait plus » évoque Raphaël Enthoven 1*, brise les vitres grises du quotidien à coup de mercure de ciel ?

L’Art ?
Mais encore…
Serait-ce un voile lumineux jeté sur la pénombre du jour ?
Une technique ? Une originalité ? Un discours ? Une méthode ? Une sensibilité ?

Pour accéder à l'article et aux vidéos cliquer ici

Repost 0
Published by Le chêne parlant - dans philosophie poésie Arts vidéos musique
commenter cet article
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 16:09

"Philosopher en temps de détresse", Dorian Astor, Machaël Foessel, Raphaël Enthoven et Nicolas léger.
Comment exprimer notre difficulté à vivre ?
Dire le mal ?
Exprimer l’effroi ?
Comment surmonter le tragique d’une vie insensée ?
Peut-on se consoler d’une mort ?
Devons-nous rechercher une parole perdue ?
Où trouver une parole qui assouvisse notre besoin de consolation ?
Est-ce seulement possible ?

 

Pour accéder à l'article et aux vidéos, cliquer ICI

Philosopher en temps de détresse Mickaël Fossel - Raphaël Enthoven- 29-09-15 - 2-photo Virginie Le chêne parlant

Philosopher en temps de détresse Mickaël Fossel - Raphaël Enthoven- 29-09-15 - 2-photo Virginie Le chêne parlant

Philosopher en temps de détresse Mickaël Fossel - Raphaël Enthoven - Nicolas Léger- 29-09-15 - 2-photo Virginie Le chêne parlant

Philosopher en temps de détresse Mickaël Fossel - Raphaël Enthoven - Nicolas Léger- 29-09-15 - 2-photo Virginie Le chêne parlant

Dorian Astor - Philosopher en temps de détresse - Photo Virginie Le chêne parlant

Dorian Astor - Philosopher en temps de détresse - Photo Virginie Le chêne parlant

Philosopher en temps de détresse  - Raphaël Enthoven - Nicolas Léger- 29-09-15 - 2-photo Virginie Le chêne parlant

Philosopher en temps de détresse - Raphaël Enthoven - Nicolas Léger- 29-09-15 - 2-photo Virginie Le chêne parlant

Repost 0
Published by Le chêne parlant - dans philosophie vidéos Littérature
commenter cet article

Présentation

  • : Le chêne parlant
  • Le chêne parlant
  • : L'éclectisme au service de la pédagogie & L'art de suivre les chemins buissonniers. Blogue de Virginie Chrétien chrétien. Maître formatrice en lien avec l'ESPE de Lille. Rédactrice chez Slow Classes. Partenariat : philosophie Magazine. Écrivaine : La 6ème extinction - Virginie Oak.
  • Contact

Introduction.

L’éducation, dans son étymologie même, c’est : «Educere, ex-ducere, c’est conduire « hors de » rappelle le philosophe Henri Pena-Ruiz dans Le Philosophoire. Charles Coutel parle quant à lui d'[Educarea] ēdŭcāre ‘prendre soin de l’ignorance de l’élève’. "Le rôle de l’éducation - dit-il - c’est de me disposer à mon humanité en moi grâce à mon instruction." Ecoutons George Sand… « Mes pensées avaient pris ce cours, et je ne m'apercevais pas que cette confiance dans l'éducabilité de l'homme était fortifiée en moi par des influences extérieures. » George Sand, La mare au diable, Folio Classique, 892, P 37. Ce blogue se propose de partager des outils pédagogiques, des moments d'expériences, des savoirs, des lectures, de transmettre des informations relatives à la pédagogie ordinaire et spécialisée, des idées d’activités dans les classes allant du CP au CM2 en passant par la CLIS. Enfin, on y trouvera aussi quelques pensées plus personnelles. « Notre savoir est toujours provisoire, il n'a pas de fin. Ce n'est pas l'âge qui est le facteur déterminant de nos conceptions ; le nombre de « rencontres » que nous avons eues avec tel ou tel savoir l'est davantage, ainsi que la qualité de l'aide que nous avons eues pour les interpréter... » Britt-Mari Barth, le savoir en construction. ________________________________________________________________________________________________ 1 Le Philosophoire, L’éducation, n° 33, P16 2 P 52, Britt-Mari Barth – Le savoir en construction – Retz – Paris – 2004 – Isbn : 978725622347

Contributions et Partenariats.

Contributions gracieuses : Magazine Slow-classes. Numéro 1 Faire Mouche en géométrie et 2. Le moulinet à vent : mettre des mathématiques dans les voiles. ....... SLOW CLASSES : Slow Classes __________________________________________ Partenariat gracieux Philosophie Magazine. Philomag ________________________________________

Blogs voisins

Silapédagogie silapédagogie Aider ses élèves. com, un site de mathématiques créé par Marc Godin, chercheur en mathématiques, ce dernier est pointu et passionnant. Aider ses élèves . com Document Aider ses élèves . com - document

Emissions à écouter

___ Gai savoir Raphaël Enthoven - Paula Raiman et les indispensables Nouveaux chemins de la connaissance. Gai savoir ................................................................. Les nouveaux chemins de la connaissance - Adèle Van Reeth Les nouveaux chemins d'Adèle Van Reeth

Sites plus

Jaques Darriulat Jacques Darriulat _________________________________________ Philolog Philolog _______________________________________ Le lorgnon mélancolique. Le lorgnon mélancolique